Christine Kelly

Parcours professionnel

Présidente de la Villa Média, Musée des Médias, dont l'ouverture est prévue en 2019. Elle a été membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de janvier 2009 à janvier 2015

En 1992, Christine Kelly rejoint la télévision privée Archipel 4 en Guadeloupe pour y animer Caribscope, un rendez-vous bilingue (français/anglais). Parallèlement, elle anime une émission de libre-antenne sur la radio K’danse FM. Deux ans plus tard, elle devient présentatrice sur RFO Guadeloupe.

En 1996, Christine Kelly abandonne la présentation pour devenir journaliste, en suivant une formation à l'Institut national de l'audiovisuel puis à l'Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine. Elle réalise ensuite des reportages pour plusieurs stations régionales de France 3, en travaillant parallèlement pour le service politique de RFO, la radio Chérie FM et le quotidien Sud Ouest. En 1997, elle participe à la création de Demain.TV, la chaîne de l'emploi de Canal+. En 1999, elle officie sur La Chaîne Météo et Voyage.

En février 2000, elle rejoint la chaîne d'information en continu LCI pour y présenter les journaux du matin7, tout en animant une émission mensuelle sur RFO et devenant consultante pour l'Unesco. Elle est alors la première présentatrice noire en métropole2. De mars 2005 à juillet 2006, elle est la rédactrice en chef et présentatrice d'une émission sur le développement durable, Le Magazine, sur Ushuaïa TV.

Après six mois d'enquête pour écrire une biographie de François Fillon, Christine Kelly retrouve l'antenne en février 2008 pour animer les journaux de l'après-midi sur LCI et coprésenter Terre-Mère, un rendez-vous hebdomadaire sur l'environnement.

À partir de septembre 2008, Christine Kelly anime LCI Matin week-end le vendredi de 6 h à 9 h et les journaux du samedi au dimanche de 6 h 30 à 10 h 30.

Le 24 janvier 2009, elle est nommée, sans avoir pour autant postulé, au Conseil supérieur de l'audiovisuel, l'autorité de régulation de l'audiovisuel en France, par Gérard Larcher, alors président du Sénat. Elle est la plus jeune membre du CSA, et la première issue de l’Outremer.

Au CSA, Christine Kelly a pu obtenir des chaînes de télévision qu'elles sous-titrent leurs programmes pour les sourds et malentendants et baissent le niveau sonore de la publicité, après vingt ans d'attente en France, une première mondiale. Elle a également demandé aux chaînes d'information de faire des JT en langue des signes, une première en France.

En 2013, Christine Kelly a rendu possible la citation de Facebook et Twitter à la radio et la télévision ce qui était interdit, et a défini les contours du placement de produits en France dans les fictions.

Au sein du CSA, Christine Kelly, a travaillé sur les dossiers de la gratuité des sports à la télévision, l’obésité infantile, la jeunesse et la protection des mineurs, la publicité et la protection des consommateurs ainsi que sur l'allègement des règlements du temps de parole lors des élections présidentielles et législatives de 2012.

Face au manque de médiatisation du sport féminin dans les médias, Christine Kelly, également présidente de la mission « sports » au Conseil supérieur de l’audiovisuel, décide de créer la première journée internationale du sport féminin dans les médias : « 24 heures du sport féminin » (2013). Une deuxième édition des 24 heures du sport féminin est organisée par Christine Kelly le 24 janvier 2015.

En 2015, elle a été élue présidente du jury de l’édition 2015 des Globes de Cristal, récompenses décernées par la presse française dans le domaine des arts et de la culture.

Elle est nommée en 2015 présidente du Musée Européen des Médias dont l'ouverture au public est programmée 2019 à Saint-Denis.

Elle préside la Fondation Alice Milliat, seule Fondation européenne pour le sport féminin, lancée le 29 mars 2016 en présence du président de la République François Hollande.

Elle est ambassadrice de l'Euro 2016, nommée au « Tricolore » par François Hollande.

Elle est administratrice de la Fondation Engie, nommée en 2015, par Gérard Mestrallet.

Engagements associatifs

Depuis 2006, Christine Kelly est membre du comité d'orientation de l'agence Reporters d'Espoirs.

Christine Kelly a créé le 19 avril 2010 la Fondation K d’urgences sous l’égide de la Fondation de France, une fondation dédiée à l’aide des familles mono-parentales. Un fonctionnement de speeddating gratuit a été mis en place par cette fondation entre des huissiers de justice et des familles monoparentales pour que ces dernières puissent récupérer les pensions alimentaires non-payées. Elle est soutenue entre autres par Charles Aznavour, Claire Chazal et Michel Drucker.

Dans ce cadre, Christine Kelly fait 10 propositions, qu'elle remet à François Hollande début 2013, pour aider les familles monoparentales. Le 2 juin 2014, elle créé la charte de la monoparentalité signée par 22 entreprises pour lutter pour l'emploi des familles monoparentales.

Prix et récompenses

  • 2002 : prix de la meilleure journaliste de BlackWorld Victories Awards29  
  • 2003 : prix de la European Federation of Black Women Business Owners, remis à Londres lors d'une soirée de gala des femmes d'affaires noires d'Europe parrainée par Cherie Blair30
  • 2004 : trophée Africagora des femmes4
  • 2008 : prix de la biographie politique pour François Fillon, le secret et l'ambition lors de la 13e édition de la Forêt des Livres31
  • 2010 : prix du Gotha Noir de la catégorie « Hauts cadres » pour la promotion de l'égalité des chances des noirs et de la diversité culturelle afro-caribéenne32.
  • 2010 : Décorée des insignes de chevalier dans l'ordre national du Mérite33.

Bibliographie

  • Christine Kelly, L'affaire Flactif : Enquête sur la tuerie du Grand-Bornand, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 11 mai 2006.
    Enquête sur le meurtre de Xavier Flactif et sa famille le 12 avril 2003 (Affaire Flactif)
  • Christine Kelly, François Fillon, le secret et l’ambition, Paris, Éditions du Moment, 15 novembre 2007.
    Première biographie du Premier ministre français
  • William Gallas et avec Christine Kelly, La parole est à la défense, Paris, Éditions du Moment, 21 novembre 2008.
    Autobiographie du footballeur William Gallas, en collaboration avec Christine Kelly
  • Le scandale du silence. Familles monoparentales, Éditions Léo Scheer, coll. « Documents », 14 mars 2012.
  • Christine Kelly, Invitée surprise, éditions du Moment, 18 novembre 2015.